Hygiène et coaching dentaire

Élimination de la plaque dentaire qui se forme en quelques minutes après chaque repas. Ce dépôt d'aspect blanchâtre (materia alba) riche en matières organiques est le substrat idéal pour les bactéries à l'origine des différentes pathologies de la dent et du parodonte (gencives et os).

L'élimination de la plaque dentaire permet d'éviter la maladie parodontale. En effet les bactéries sont responsables d'une irritation des gencives (gingivite), qui deviennent rouges , gonflées, et saignent facilement au brossage. Si la plaque n'est toujours pas enlevée, elle entraînera une irritation de l'os parodontal (parodontite). Les complications en l'absence de traitement sont la mobilité puis la perte des dents.

Le brossage permet également de faire remonter le pH salivaire. En effet, les caries peuvent se former lorsque le pH salivaire est inférieur à 5, et le pH descend suite à une consommation d'aliments. Le dentifrice permet de faire remonter ce pH à sa valeur non cariogène.

Le tartre, qui est de la plaque dentaire minéralisée, ne peut plus être éliminé par un simple brossage, et doit être enlevé dans un cabinet dentaire au moyen d'un détartrage.

Moyens

  • Brosse à dents : souple (surtout pas dure), avec une petite tête (pour pouvoir aller partout), en nylon. Brosse à dents électrique surtout en cas de difficultés pour exécuter les mouvements nécessaires.
  • Dentifrice fluoré. La quantité et la concentration en fluor doivent être adaptés à l'âge. Le fluor fut un facteur important de réduction des caries lors de son introduction dans les dentifrices.
  • Fil dentaire, brossettes interdentaires, bâtonnets interdentaires (selon les possibilités) : pour nettoyer la zone entre deux dents (zone inter-proximale), que la brosse à dents ne peut pas atteindre. Tout le monde peut passer le fil dentaire. Lorsque l'espace entre les deux dents est augmenté, on peut alors passer des brossettes.

Moyens complémentaires

  • Brosse à dents électrique 
  • l'hydropulseur ou "jet dentaire" ; les bains de bouche (pour un problème ponctuel).

Fréquence

Une fréquence de deux fois par jour est acceptable (le matin et le soir). Il ne faut plus rien manger ni boire juste après (excepté de l'eau).

La durée recommandée est de trois minutes minimum. C'est la durée nécessaire pour avoir le temps de bien nettoyer partout, et pour que le fluor contenu dans le dentifrice ait le temps de jouer son rôle antibactérien et qu'il puisse se fixer sur les dents.

Méthode simplifiée dite « du rouleau »

Les mâchoires sont traitées l'une après l'autre, le brossage commence par la dernière dent d'un côté et se termine du côté opposé. Pour des raisons d'efficacité (acquérir un automatisme) le brossage doit être fait de la même façon à chaque fois :

1- Mâchoire du haut, nettoyage des faces occlusales (la face qui mastique) : la brosse est posée au niveau des dernières molaires droites et se déplace vers les dernières molaires gauches en effectuant des mouvements de va-et-vient d'avant en arrière (amplitude équivalente à deux dents, effectuer le mouvement trois ou quatre fois par groupe de deux dents)

2- Mâchoire du haut, nettoyage des faces latérales : côté joue, la brosse est posée à cheval sur la gencive et la dent, le poignet tourne pour effectuer un mouvement de rouleau vers le bas. Le geste est recommencé trois ou quatre fois. Notons que l'on se dirige toujours de la gencive vers la dent (du rouge vers le blanc) pour chasser le dépôt de plaque dentaire qui se forme au collet de la dent et entre les dents (le mouvement inverse ramènerait ce dépôt). Puis on passe aux dents suivantes pour finir du côté opposé. Arrivé au côté opposé, la brosse passe vers le palais et on effectue la même gestuelle en terminant à son point de départ. Le nettoyage des faces palatines ou linguales des incisives se fait dent par dent, en tenant sa brosse verticalement (la courbure de l'arcade ne permet pas un geste efficace, brosse horizontale)

3-Même opération pour la mâchoire du bas.