Composites ou obturations blanches

En médecine-dentaire, un composite est un matériau blanc utilisé pour obturer et reconstituer les dents.

Ce matériau est beaucoup plus récent que l'amalgame qui est gris.

Au départ il était surtout utilisé pour des raisons esthétiques sur les dents antérieures. Mais des progrès importants permettent désormais une utilisation beaucoup plus large, complémentaire à l'amalgame. Il est constitué de charges minérales noyées dans une matrice organique.

Avantages : Plus souple que l'amalgame (dureté très proche de celle de la dentine). Esthétique.
Inconvénients : Nécessite d'être parfaitement au sec (sinon le collage ne peut pas se faire).

 

Traitement conservateur

L’odontologie conservatrice est la partie de la dentisterie qui s'occupe de soigner les dents, en éliminant le moins possible de la matière dentaire saine (émail et dentine).

Cela consiste essentiellement à éliminer les tissus cariés, et à remplacer les tissus manquants par une obturation coronaire.

Il  faut donc reconstituer la dent. Pour cela on a le choix entre deux techniques

  • La technique directe, consiste à placer un matériau en phase plastique (c’est-à-dire mou) dans la cavité résiduelle et de l'y faire durcir au moyen d'une lampe à polymériser. Cette technique a comme avantage d'être rapide, simple, peu onéreuse et esthétique.
  • La technique indirecte consiste à prendre l'empreinte de la cavité que l'on veut obturer, le technicien-dentiste fabrique ensuite la partie manquante de la dent. Les matériaux pouvant être utilisés sont: les métaux et alliages métalliques (or, nickel-chrome...), la céramique (ou porcelaine) ou la résine composite. La pièce issue de cette technique s'appelle un "inlay". Quand la cavité est très grosse et que des parties entières de dents sont à reconstruire on les appelle "onlay"

Cette technique à comme avantage d'être précise, durable et très satisfaisante esthétiquement.